Expositions

Satoru Sato

 

Ayant opté pour la conception géométrique, Satoru Sato délivre d'abord une peinture sur toile écrue, sertie au centre ou sur les marges de bandes colorées verticales, puis il abolit le support et en vient à des reliefs lamelliformes en bois lisse, dont la position horizontale en croissance décalée, fédère des écarts et des rapprochements qui suscitent les tensions garantes de leur viabilité.
Parfois, il agrémente ses panneaux à claire-voie de triangles sinon de rectangles, y introduit occasionnellement des feuilles de métal, avant d'exécuter des mosaïques, des vitraux, de pratiquer la sculpture en granit, et de se focaliser plus tard sur le béton blanc. Ceci, pour scander de vastes espaces à l'air libre en symbiose avec le règne naturel, dont on sait qu'au Japon il est indissociable de la vie. Quelque chose de quasi religieux, comme des réminiscences de rites archaïques, imprègne les colonnades de ses hautes architectures en enfilade, qui induisent une autre lecture de leur site d'implantation, en traçant, à travers leur changement d'échelle, des itinéraires initiatiques à la recherche de l'idée de passage.

Aujourd'hui, néanmoins, c'est en priorité la peinture qui nous convoque. Une peinture dont les pivots dispensateurs d'équilibre n'ont guère varié, mais au service maintenant d'une nouvelle façon d'organiser ses dispositifs, de les alléger et de les concentrer en déplaçant le centre de la composition, dans une quête de l'essentiel jamais démentie. Evanouies les verticales chromatiques mitoyennes, ce sont désormais, d'une part, des unités triangulaires qui en incluent d'autres rectangulaires, et de l'autre, des étendues quadrangulaires marquées en aval d'une mince barre de contention, qui hébergent à leur tour des formes en rectangle plus réduites. Enfin, à cette phase peut-être davantage enjouée, parce que mêlant des inversions de formes inattendues, répond à présent une longue série de toiles écrues irriguées d'une floraison de croix équidistantes, comportant en contrebas un carré de bois et deux légèrement déboités, qui sanctionnent un autre volet du répertoire construit de Satoru. Et si rien n'est de trop dans ces périmètres ordinairement formels, on y recense une pulsion intérieure mâtinée d'humanité, qui révèle une géométrie des émotions.
Logique et volontaire, inquiète et maîtrisée, l'œuvre de Satoru Sato a de nos jours conquis un statut enviable au sein de l'art de son temps.

Gérard Xuriguéra

 

Repères biographiques

Né en 1945 à Miyagi, Japon - Vit et travaille à Paris.

Son parcours

1969
Diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts Toyo de Tokyo, où il est nommé assistant. Quitte le Japon pour s'installer à Paris. Etudes à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, dans l'atelier de Gustave Singier.
1970
Voyage en Egypte. Découverte des Pyramides, un événement dans l'évolution de l'artiste, qui voit dans ces monuments les bases de la vision géométrique du constructivisme.
1973
Rencontre à Paris avec Michel Seuphor et le professeur Okamoto, avec lesquels se développeront des relations durables. Fait la connaissance d'artistes parisiens Bozzolini, Leppien, Aurélie Nemours
1975
Fait la connaissance d'artistes Arden-Quin, Cruz-Diez, Soto, Tomasello, Marino Di-Teana, Ivan Contreras-Brunet à Paris
1979
Apparition du verticalisme, qui donne lieu à de nombreuses oeuvres fondées sur ce concept.
1981
Rédige un texte pour le livre de Michel Seuphor publié par «Treffpunkt-Kunst» à Saarlouis (R.F.A).
1986~2004
Entre au comité du Salon «Grands et Jeunes d'Aujourd'hui», Paris.
1989
Vingtième anniversaire de l'arrivée de Satoru à Paris. Au cours de ces vingt années l'artiste a exposé en France, aux Etats-Unis, en Angleterre, en Italie, en Hollande, en R.F.A, en Suisse, en Espagne, en Suède, en Belgique, au Venezuela, en Norvège, en Yougoslavie, en Corée du Sud et au Japon.
1990
«Aspects de la sculpture contemporaine» au Musée de Clermont-Ferrand
1991~2007
Enseignant à l'Université Paris 8 au département d'Arts Plastiques.
1992
Responsable du «‘92 Minamikata International Art Festival», Parc Hanasyobu no Sato, Minamikata, Japon
1996
Symposium de Sculptures Monumentales, Parc du Creux de l'Enfer, Clermont-Ferrand
1997
Internacional Symposium of Sculpture Santo Tirso ‘97, Portugal
1998
Simposio Internacional de Escultura Monumental à Quito, Ecuator 11e Bienale de Arquitectura de Quito, Baq ‘98
1999
International Modern Sculpture Symposium, Corée
2000
Grand prix du 1er Sanchung International Contemporary Sculpture Symposium, Corée
2007
Ouverture de Satoru Sato Art Museum ville de Tomé, Japon

Expositions personnelles - Sélection d'expositions depuis 1990

1990
Galerie Graphic/CD-2, Caracas
Galerie Espacio Simoetti, Valencia
Gallery Ekelund/Tandan, Stockholm
1991
Galerie Naïto, Nagoya
1992
Spark Gallery-2, Tokyo
Sincron (Centro culturale arte contemporanea), Brescia, Italie
1993
Imura Art Gallery, Kyoto
1994
Galerie Convergence, Nantes
1996
Musée de Kameï Collection, Sendaï
Galerie espace-061, Rouen
1999
Palais des Congrès de la Culture, Le Mans avec Han-Chang et Chuko
2001
Galerie Greca, Barcelone
Galerie Seïjo, Sendaï
2002
Moris Galerie, Tokyo
Galerie Arts Points, Tokyo
Galerie Natalie Seroussi, Paris
Gallery Morioka Kurisutaru, Morioka
Sendaï Médiathèque (1F), Sendaï
2004
Gallery Goju ichiban-kan, Aomori
Espace Nezt Toyota, Sendaï
Galerie Art Points, Tokyo
2005
Maison Franco-Japonaise, Tokyo
Galerie Natalie Seroussi, Paris
2006
Galerie Natalie Seroussi, Paris
2007
Galerie Moteki, Tokyo
Satoru Sato Art Museum ville de Tomé, Japon
Centre Culturel du Château de Montfort, Vernet-la- Varenne/Puy de Dôme
« Treffpunkt Kunst » Museum haus ludwig, Saarlouis, Allemagne
Galerie de Vierde Dimensie, Plasmolen, Hollande
2010
Chikyudo Galerie, Tokyo
2011
Maison des Arts, Chatillon
T & A Galerie, Tokyo
2013
Galerie Schlassgoart, Esch-sur-Alzette, Luxembourg
2014
Chikyudo Galerie, Tokyo
2015
Galerie Cour Carré, Paris
Galerie Wagner, Touquet Paris-Plage
Art'Loft, Bruxelles
Galerie Tauraraund, Sendai, Japon
Espace mediArt, Luxembourg
2016
Galerie Schlassgoart, Esch-sur-Alzette, Luxembourg
2017
Galerie Deleuze-Rochetin, Arpaillargues

Réalisations et sculptures monumentales

1976
Mosaïque à la Fondation Pagani à Legnagno, Milan
1985
Vitraux à Morioka, Japon
1988
Mur en bois et en fer à Morioka, Japon
1990
Monument de granit noir de Bretagne, Collège de Minamikata, Japon
1991
Deux monuments Collège de Bourg-en-Bresse, France
Monument, Collège de Nakada
1992
OEuvre granit bleu de Bretagne, Parc de Hanasyobu no Sato, Minamikata, Japon
Monument, Parc de Hanasyobu no Sato, Minamikata,Japon
1993
Art Design de la Place centrale du parc de Hanashyobu no Sato, Minamikatz
Monument en métal et peinture murale en couleur, Kyoei
Oeuvre inox et vitrail, Gyutopia, Minamikata
1994
Monument granit bleu de Bretagne, Kyoto Hotel
Monument en béton, eau, pierre. Parc de bois de Nizayama Art, Toyama
Conception du Jardin pour le théâtre Syukusai, Hasama
1995
Monument Pont des Arts, Nakada et Ishikoshi
1996
Monument en granit bleu de Bretagne, Nakada, Ohfunato, Iwate, Japon et Clermont-Ferrand, France
1997
Monument en granit, Santo Tirso, Portugal
1998
Monument en béton blanc, Quito, Equateur
1999
Monument en granit rose et gris de Bretagne, Ishikoshi, Japon
Monument Pu-Yeo, Corée du Sud
2000
Monument en granit rose et gris de Bretagne, à l'école d'Ishinomori, Japon
Monument en granit, parc de Sancheong, Corée du Sud
Monument en pierre, Cantanhede, Portugal
Réalisation d'un parc (2,5 hectares) « Total Art Design et Art environment», Nakada, Japon
Monument, parc U.N Memorial de Pusan, Corée du Sud
2001
Monument en marbre, Aley, Liban
2002
Monument en granit (700x1000x2300), Sculpture Garden-Korean Folk Village, Art Museum, Corée du Sud
Monument (500x300x700) en granit gris de Bretagne, au lycée de Sanuma, Japon
Monument (900x800x5050) en granit et métal, Vall d'Ordino, Andorre
2003
Monument (450x317x2000) en granit de Bretagne, parc de Sancheong, Corée du Sud
Monument (390x300x1700) en granit bleu, rose et gris de Bretagne, place de Sankyotsuka, Yonekawa, Japon
Monument (550x460x2000) parc de Jiaoban chan, Taoyuan, Taïwan
2004
Monument (680x1000x3000) parc de Rio Piedra de l'Université de Puerto-Rico à San-Juan, Puerto-Rico
2005
Monument (400x1000x1500) en granit, Templie de An-Ei-Ji, Ishinomori, Japon
2005~2006
Simposio International de Esculpture
Monument (200x440x1980) en beton blanc, pierre, eau, à la Place de Mendoza, Trujillo, Venezuela
2009
Monument (500x700x3350), Carrazeda de Ansiaes, Portugal
Monument (500x700x1000), Marraquech, Moroco
Monument (360x500x600), Wadgassen, Allemagne
2010~2011
Monument (800x1400x3500), Pont de Sebers à Borce dans le Parc National des Pyrénées de France